Parc national de Banff (Canada)

Publié le par Sauvage


Je ferais une bien piètre ambassadrice de mon pays si je ne vous faisais pas découvrir ses beautés à la fois sauvages et magnifiques.

En Alberta,  le parc  national de Banff est sans conteste l'un des plus beaux coins de mon pays... mis à part le Québec, bien entendu!

J'ai tenté de trier parmi des centaines de photos, mais je n'ai pas réussi à  m'en tenir à une dizaine. Cet article aura donc deux volets, afin de mieux pouvoir vous faire profiter de la magnificence de cette beauté naturelle.

En voici donc la première partie...



Parc national de Banff (Canada)




À l'automne de 1883 trois travailleurs ferroviaires du Canadien Pacifique ont trouvé par hasard sur le flanc est des Rocheuses, une caverne d'où jaillissaient des sources thermales. Cette découverte a été le début du parc national Banff, premier parc national du Canada et troisième parc au monde. Un ensemble de vallées, montagnes, glaciers, forêts, prés et rivières recouvrant une superficie totale de 6 641 kilomètres carrés fait du parc national Banff l'une des destinations les plus recherchées au monde.




Le parc national Banff est situé dans les montagnes Rocheuses canadiennes, à 120 km à l'Ouest de la ville de Calgary, dans la province de l’Alberta. Sa date de création, 1885, en fait le plus ancien parc national canadien. Il est également inscrit depuis 1985 (pour le centenaire de sa création)[1] au patrimoine mondial de l'UNESCO avec les autres parcs des montagnes Rocheuses canadiennes.




Ses 6 641 km² de terrains montagneux comprennent de nombreux glaciers et champs de glace (icefields), des zones de forêts de résineux denses, et des paysages de type alpin. Parmi eux, le plus connu et le plus photogénique est sans doute celui du lac Louise, mais le parc comprend aussi d'autres lacs, dont le lac de Minnewanka, le lac Mirror, le lac Moraine, le lac Agnes...








Le parc est prolongé au Nord par le parc national Jasper. A l'Ouest s'étendent le Parc national Yoho, ainsi que plusieurs forêts provinciales. Il est bordé au Sud par le Parc national Kootenay et au Sud-Est, on retrouve la ville de Kananaskis. La seule localité importante du parc est Banff, où se situe le centre d’information. Les principaux animaux sauvages représentés dans le parc sont le wapiti, l’élan, la chèvre de montagne, le mouflon, l’ours et le caribou.




La mise en place, à la fin du XIXè siècle, du Chemin de fer Canadien Pacifique (en anglais Canadian Pacific Railway) joua un rôle décisif dans le développement économique de Banff. En effet, son installation et le flux régulier de voyageurs qu’elle entraîna impliquèrent la construction d’établissements hôteliers prestigieux comme le Banff Springs Hotel ou le Château Lake Louise. Les campagnes publicitaires qui s’en suivirent donnèrent lieu à un afflux grandissant de touristes. C’est un peu plus tard, au début du XXè siècle, que débuta la construction de liaisons routières rapprochant Banff du reste de la région. Ces routes, parfois construites par des prisonniers de guerre, faisaient partie des projets de travaux publics encouragés à l’époque de la Grande Dépression pour solutionner les problèmes socio-économiques.




Depuis les années 1960, les différents équipements et infrastructures disponibles au parc sont ouverts au public pendant l’année entière, et le nombre de visiteurs n’a cessé d’augmenter, pour dépasser les 5 millions dans la seule année 1990. En outre, des millions d’autres voyageurs traversent chaque année le parc national en empruntant la Route transcanadienne (en anglais Trans-Canada Highway).






Mais ces chiffres exceptionnels, qui placent le parc national de Banff parmi ceux les plus visités du monde, n’en sont pas moins problématiques sur le plan environnemental. La grande intensité des activités touristiques menace, en effet, la santé des écosystèmes du parc. Parcs Canada, l’organisme gestionnaire des parcs nationaux canadiens, a réagi à cette situation préoccupante en lançant, au milieu des années 1990, une étude sur deux ans qui a permis, à terme, de fixer des objectifs de gestion durable du parc, et de mettre en place de nouvelles politiques de préservation des écosystèmes.








Le plus grand réseau de CAVERNES au Canada (Castleguard Cave) s'étend sur 23 km sous le CHAMP DE GLACE COLUMBIA. Les GLACIERS qui s'accrochent toujours aux flancs supérieurs des montagnes ont contribué à façonner le paysage en créant de nombreux lacs et chutes ainsi que de vastes vallées en fer à cheval. Des forêts de pins de Murray, d'épinettes d'Engelmann, de sapins subalpins couvrent le flanc des montagnes et abritent plusieurs gros mammifères, dont l'orignal, le wapiti, l'OURS NOIR, et l'impressionnant grizzli, l'hôte le plus imposant du parc. Le long des routes qui sillonnent le parc, il n'est pas rare d' apercevoir un mouflon d'Amérique, un cerf mulet et d'autres animaux sauvages. Exceptionnels toutefois sont ceux qui ont la chance d'entrevoir les quelques cougars et loups qui fréquentent le parc.




  




  À suivre....


Publié dans Nature

Commenter cet article

Ptitsa 22/04/2008 15:19

Hou la la tu as raison, tu es une bonne ambassadrice de ton pays ! Voilà un article qui donne envie de retourner au Canada... et surtout au Québec, bien sûr ! Les photos sont de toi semble-t-il... tu as donc eu la chance de voir tout ça de tes yeux de Lionne ?

loralie 27/03/2008 15:34

Oh là là, qu'est ce que la nature est généreuse chez vous; Quel paysage c'est splendide. Ca ma plairait de découvrir ton pays. c'est magique ces grands espaces ;-)

réponse à vos question 04/04/2015 02:40

totalement vrai

syboule 25/03/2008 15:59

les couleurs sont impressionnantes !!

nadia-vraie 23/02/2008 22:33

Tu as des photos exceptionnelles,je les adore.
J'ai hâte de voir la suite.
Bon samedi et A+

nicolek 22/02/2008 08:36

tout simplement merveilleux.......quelles photos magnifiques
bisous nicole