Le mandrill

Publié le par Sauvage

Le Mandrill

Le mandrill fait partie des singes de l'Ancien Monde. C’est un grand babouin, unique par les couleurs vives de son museau et de son postérieur. Le mandrill mâle se reconnaît à son visage tout de rouge et de bleu peint.


 

Écouter le cri du mandrill

 

 

Portrait du mandrill


Le mandrill est un singe cercopithèque d’Afrique. On le trouve notamment au Cameroun et au Gabon.
Un mâle peut peser jusqu’à environ 27 kg et une femelle jusqu’à 12 kg.
Comme les autres singes de la même famille, il possède une vue, une ouïe et un odorat excellents. II dort dans les arbres, mais vit et se nourrit au sol pendant la journée.
Le mâle est très impressionnant avec une tête énorme et un corps puissant. II est surtout reconnaissable à la présence de profonds sillons bleutés sur son museau allongé dont le centre est rouge vif.

Le mandrill est une espèce vulnérable


Chez la femelle, les couleurs sont plus sombres. Le mandrill vit en groupe et communique en positionnant ses couleurs face à un congénère. Par exemple, lorsqu'il montre la couleur vive de ses articulations, il faut se méfier ; au contraire, lorsqu'il montre les couleurs de sa croupe, c'est un acte de soumission.
Le pelage général est brun jaunâtre, voire grisâtre. La croupe et la face noire au long museau encadré de favoris prennent chez les mâles arrivés à maturité sexuelle des couleurs bleues et rouges.

 

 

Un mandrill déploie ses couleurs


Le mandrill se déplace essentiellement à quatre pattes. Bien que ses postérieurs soient munis de doigts allongés capables de saisir les branches, ce robuste singe est plus fréquemment au sol.
Dépourvus de poils, le museau et le postérieur arborent des tons de rouge et de bleu, à la fois voyants et impressionnants. Un véritable masque de carnaval que seul le mâle a le privilège de porter.

Singe des forêts tropicales humides d'Afrique, le mandrill semble user de ses couleurs comme de feux de signalisation. Les savants estiment que ces couleurs, qui deviennent plus vives encore lorsque l'animal est en colère, constituent un signal d'intimidation. Elles pourraient notamment aider les plus grands mâles à affirmer leur supériorité sur les autres.

 

 

Mode de vie du mandrill



 

 

Ils consacrent à la recherche de nourriture une bonne partie de la journée, depuis l'aube jusqu'à midi, puis, après une sieste, jusqu'au crépuscule. Les uns soulèvent les pierres et les branches mortes pour dénicher des insectes, d'autres glanent des graines, recherchent des champignons ou récoltent des fruits.
Les mandrills sont sociables et vivent en groupe de 20 à 50 individus, protégé par un ou plusieurs vieux mâles.
Plutôt doux et tranquille en captivité, le mandrill inspire tout de même la crainte lorsqu'il se trouve en liberté. Quand un adulte ouvre tout grand la gueule, découvrant ses longues canines supérieures, les léopards eux-mêmes reculent ! Menacé par la destruction de la forêt, il a été inscrit dès 1980 sur la liste des espèces en danger d'extinction.

 

La croupe du mandrill... un arrière-train coloré



 

 

 

La croupe des mâles et des femelles porte de larges callosités fessières dont la coloration varie suivant l'âge, mais aussi chez les femelles selon les dispositions sexuelles. Le rouge vif de cette peau nue et dure agit comme un drapeau et permet de repérer les mouvements de la croupe dans la pénombre des forêts.
La taille de la queue réduite et son port vertical mettent en évidence les attributs fessiers.
Les larges callosités fessières servent aux babouins à s'asseoir et sont caractéristiques des singes qui dorment non pas allongés mais assis.

 

Reproduction du mandrill

 

Si un mandrill est vaincu dans un combat entre mâles, il perd non seulement la femelle qu'il convoitait mais également ses signes extérieurs de virilité: un mandrill défait par un rival voit son pelage s'éclaircir.

Le drill (Mandrillus leucophaeus) est au bord de l'extinction

L’accouplement a lieu toute l’année. La femelle a un cycle menstruel de 35 jours avec une période d’ovulation de 6 jours environ.
La gestation dure 7 mois et demi. En général, la mère met bas un seul petit.
Le mandrill peut vivre près de 50 années en captivité. La maturité sexuelle n'intervient qu'à partir de 4 ans.

 


Classification


Ordre des primates
Sous-ordre des catarhiniens
Famille des cercopithécidés
Genre : Mandrillus
Espèce : sphinx


À noter : Le mandrill est parfois rangé dans le genre Papio, celui des babouins, dont il est un proche cousin.

Source : Encyclopédie du Monde Animal

 

Publié dans Animaux

Commenter cet article

caline 27/03/2008 19:05

bonjour votre blog est bien fait, et de belle photos, a bientot!

bbafrique 30/06/2007 13:01

bonjour , ton blog est vraiment superbe et puis c'est toi qui vis au kébec qui mets des images d'afrique génial ..... moi ici pas de lions , ni girafle.... juste des gorilles et éléphants .... passes un bon week end bizzzz béatrice

trublion 29/06/2007 11:17

c'est un des singes qui a l'air le plus malheureux dans les zoos

Francis 16/05/2007 15:46

Mais c'est qu'il est presque beau :)

Bonne journée Lionne.
Bisous.

lory 09/05/2007 13:43

Un magnifique blog sur la nature, tes images sont sublimes!!